Voyage en groupe France Bourgogne 1

Publié le par J F F

Voyage en groupe Bourgogne

"C'est Nous que doivent traduire et la Pierre et la Plante
pour que nous puissions nous promener en nous-mêmes."
Nietzsche, Le Gai savoir
groupes en france


Dans le parc de ce château,

un labyrinthe.

Petits et grands s'apprêtent

à le découvrir.

En approchant vous voyez

une construction inhabituelle

en son centre, une tour couronnée

d'une grille étrange à volutes.

Si vous choisissez la tour, surprise :

les chuchotements tapageurs

des perruches vous accompagnent

pendant que vous gravissez

le petit escalier central en colimaçon.


 


Suite, détails, et autres vues :

article suivant



Visiter la Bourgogne en groupe reportez-vous à l'idée de Beaune

Voyages en groupes plus à l'ouest ici

Voyages en groupes plus au sud là

Infos pratiques :
Abbayes, villages, oenologie, montgolfières, gastronomie, préhistoire, parcs et jardins
programmes groupes à demander sur ce lien



Commenter cet article

martine, la pelerine 05/10/2009 10:50


le labyrinthe c'est aussi se ménager des surprises aux détours des changements de direction, se donner la chance de revenir en arrière, se perdre avec délice, et comme le dit Pierre-Marie, risquer
de ne jamais retrouver la sortie !


J F F 06/12/2009 22:10


Le labyrinthe, c'est bien sûr un lieu où on se perd, c'est d'abord du "construit". Une ville inconnue, voilà un labyrinthe à grande échelle. Construit pour faire
peur, outil de domination, le premier labyrinthe, celui du Palais de Cnossos en Crète. Ca me rappelle que tout petit, je me suis perdu dans un grand magasin à Strasbourg. Annonce hauts-parleurs
pour que mes parents récupèrent leur rejeton déboussolé, retrouvailles affectueuses, le souvenir s'est imprimé dans ma tête et mon coeur.
Alors préférence pour les dédales végétaux, plus aimables...
Bonne soirée,


Pierre Marie le Cht' 27/09/2009 14:07


Lorsque j'ai arrêté de travailler un collègue m'a dit à propos de ma retraite : c'est la dernière ligne droite, je lui ai répondu que j'allais faire de nombreux virages pour la prolonger au maximum
et ne pas voir trop vite la sortie évidente, le labyrinthe c'est encore mieux car l'on risque de se perdre et de ne jamais trouver la sortie.....
PM


J F F 25/10/2009 18:09


Se perdre pour mieux rencontrer l'autre et se retrouver, c'est essentiel. La roue tourne, c'est l'impermanence des chose, et celui qui se remet en question
s'adapte aux changements. Quand c'est fait avec un certain auto-contôle, c'est encore mieux. On devient alors les Rois de la Route, les Rois du Chemin !
Bonne soirée,