Voyage en groupe France Bourgogne 4

Publié le par J F F

Voyage en groupe Bourgogne 4

Nous promener en nous-mêmes

 visite bourgogne


La plante et la pierre.


Le labyrinthe, symbole végétal

de la vie terrestre,

un jeu parfois difficile.

L'obsession du joueur,

enfant ou adulte est d'en trouver

la sortie, de la franchir...

La clé se dresse au centre.

La petite tour minérale

représente-t-elle l'élévation mentale

et, pourquoi pas, spirituelle,

qui aidera à percer les secrets de la vie ?


"Nous promener en nous-mêmes", Nietzsche a bien raison.


  Pour aller au début de l'article

Visiter la Bourgogne en groupe reportez-vous à l'idée de Beaune

Infos pratiques :
Abbayes, villages, oenologie, montgolfières, gastronomie, préhistoire, parcs et jardins
programmes groupes à demander sur ce lien


Si vous souhaitez savoir de quel labyrinthe dans quel parc autour de quel château il s'agit, contactez le webmaster


Commenter cet article

martine, la pelerine 05/10/2009 10:48


Nietsche n'avait probablement pas fait le chemin vers Compostelle, mais il avait déjà compris que le plus profond voyage se fait en nous-même... et que le labyrinthe le plus compliqué est bien
celui créé par l'imbroglio de nos neurones et de leurs interconnexions...


J F F 25/10/2009 18:34


Je me demande aussi s'il a fait du jardinage ou de la sculpture sur pierre...
Peut-être, après-tout !
Une idée pour le labyrinthe de nos neurones et de nos vies : utiliser un fil ! Le fil d'Ariane, pardi ! Il l'avait sauvée du Minotaure. Elle avait pu retrouver le soleil de Crète...
Crète ? Une île avec quelques grands lieux... pour plus tard...